KEY LEARNINGS: SEASONAL MALARIA CHEMOPREVENTION THIS YEAR

—Traduction française ci-dessous—

This past September, PSI Malaria Director Tarryn Haslamand Medicines for Malaria Ventures’ Director of Access and Product ManagementDr. André-Marie Tchouatieu, hosted a panel of experts for the presentation Getting the Most from Seasonal Malaria Chemoprevention this Year: New Learnings from Niger, Nigeria, and Benin.  

We were pleased to convene these key stakeholders in the SMC sphere for a fruitful discussion, and could not have achieved this without our presenters from Catholic Relief Services and the Benin NMCP, PMI Impact Malaria, and Malaria Consortium. We also welcomed special guest Dr. Pedro Alonso, Director of the WHO Global Malaria Programme, for opening remarks.  

 Below are key takeaways from each presentation. 

“SMC is a great success story and we must not just preserve it, but nurture it and adapt it.Dr. Pedro Alonso, Director of the WHO Global Malaria Programme

Each presenter highlighted the successful approaches they have realized in SMC implementation in Benin, Niger and Nigeria this year, having optimized their efforts for each country context according to the data and epidemiology. Dr. Alonso stated that there are no conceptional reasons that SMC cannot be utilized beyond the Sahel region, and that the WHO policy recommendations of SMC do not restrict the number of rounds to any one number. These are very important clarifications from the WHO that clear the path for further adaptation and optimization of SMC. 

 

DR. WILLIAM HINDÉWÉ EDGARD HOUNJDO

Director of Case Management and Chemoprevention – NMCP, Benin   

ELIJAH EGWU 

Senior Program Manager, ICT4D for Health Applications  CRS ​​​​​​ 

From Dr. Hounjdo, and Mr. Egwu; we learned how digital tools are being used to optimize SMC delivery in Benin. With smart phones and geospatial mapping, Benin is digitizing the entire SMC campaign in four targeted health zones, enabling the National Program for the Fight Against Malaria (NMCP), local partners, and the donor to visualize the distribution of SMC medicinesin real-time.  

MAMAN BACHAROU BADAMASSI 

SMC Technical Advisor  PMI Impact Malaria, Niger 

From Mr. Badamassi, we learned how significant coordination between the NMCP and the Department of Nutrition in the Ministry of Health (MoH) can protect vulnerable children from a double burden of diseases. By pooling financial, human and material resources, the dual-intervention strategy has reinforced the capacity of community health workers, while preventing severe cases of malaria and malnutrition in children under five. 

​​​OLATUNDE ADESORO 

SMC Programme Director, Nigeria – Malaria Consortium 

From Mr. Adesoro, we learned how SMC interventions in Nigeria have been adapted during the COVID-19 pandemicMalaria Consortium led in developing operational guidance on implementing SMC in the context of COVID-19 and outlined extensive, enhanced safety and infection prevention contingency measures to ensure its safe delivery.  

Finally, thank you to our moderators, Ms. Haslam and Dr. Tchouatieu, for guiding our webinar discussions and our Q&AFor answers from all of our panelists to questions left at the end of the presentation, click here. We are all eager to continue and push forward the conversation on SMC delivery and campaign implementation, in Benin, Niger, Nigeria, and beyond! 

 

 

NOUVEAUX APPRENTISSAGES : CHIMIOPREVENTION DU PALUDISME SAISONNIER DE CETTE ANNEE

 

En septembre dernier, Directrice du paludisme à PSI, Tarryn Haslam, et Directeur de l’Accès et Gestion des Produits à Medicines for Malaria Ventures (MMV)Dr. André-Marie Tchouatieu, accueillent un panel d’experts pour la présentation « Tirer le Meilleur Parti de Chimioprévention du Paludisme Saisonnier de Cette Année : Nouveaux Apprentissages du Niger, Nigeria et Bénin. »  

Nous étions ravis de convoquer ces parties prenantes d’espace du CPS pour une discussion fructueuse, que nous n’aurions pas pu y parvenir sans nos présentateurs du Catholic Relief Services, le PNLP du Bénin, PMI Impact Malaria, et Malaria Consortium. Nous avons également accueilli un invité spécial, Dr. Pedro Alonso, Directeur du Programme Mondial contre le Paludisme de l’OMS, pour le discours d’ouverture.

Ci-dessous sont les points clés à retenir de chaque présentation.

« CPS est une grande réussite et nous ne devons pas simplement la préserver, mais la nourrir et l’adapter. » Dr. Pedro Alonso, Directeur du Programme Mondial contre le Paludisme de l’OMS

Chaque présentateur a mis en évidence les approches réussies qu’ils ont réalisé dans la mise en œuvre du CPS en Benin, Niger et Nigeria cette année, ayant optimisé leurs efforts dans le contexte de chaque pays, selon des données et l’épidémiologie. Dr. Alonso disait qu’il n’y a « aucune raison conceptuelle » pour que le CPS ne peut pas être utilise au-delà de la région du Sahel, et que les « recommandations politiques de l’OMS de CPS ne limitent le nombre des tournées à n’importe un seul nombre. » Ce sont des éclaircissements très importantes de l’OMS qui dégagent le chemin pour des nouvelles adaptations et l’optimisation de CPS. 

DR. WILLIAM HINDÉWÉ EDGARD HOUNJDO

Chef de Service Prise en Charge des cas et de Chimioprévention – PNLP, Benin   

ELIJAH EGWU 

Gestionnaire Principal de Programme – ICT4D for Health Applications – CRS

De Dr. William Houndjo, et M. Egwu ; nous avons appris comment les outils digitaux sont utilisés pour optimiser la distribution de CPS en Benin. Avec des smartphones et la cartographie géospatiale, Benin numérise toute la campagne de CPS dans quatre zones de sante ciblées, permettant le Programme Nationale du Lutte contre le Paludisme (PNLP), les partenaires locales, et le bailleur de visualiser la distribution des médecines de CPS, en temps réel.  

MAMAN BACHAROU BADAMASSI 

Conseillère Technique de la CPS – PMI Impact Malaria, Niger

De M. Badamassi, nous avons appris comment une grande coordination entre le PNLP et la Direction de la Nutrition du Ministère de la Santé peut protéger les enfants vulnérables d’un double fardeau de maladies. En rassemblant les ressources financières, humaines et matérielles, la stratégie d’intervention duelle renforçait la capacite des agents de sante communautaires, tout en empêchant des cas graves de paludisme et de malnutrition chez les moins de cinq ans.

​​​OLATUNDE ADESORO 

Directeur de Programme CPS, Nigeria – Malaria Consortium

De M. Adesoro, nous avons appris comment les interventions du CPS au Nigeria a été adapte pendant la pandémie de COVID-19. Malaria Consortium menaient le développement des directives opérationnelles sur la mise en œuvre de la CPS dans le contexte de COVID-19 et ont décrit des mesures améliorées de la sécurité et de la prévention des infections pour en assurer sa livraison en toute sécurité.  

Enfin, merci à nos modérateurs, Mme. Haslam et Dr. Tchouatieu, pour avaient guidé nos discussions du webinaire et le Q&R. Pour obtenir des réponses de tous nos panelistes aux questions demandées à la fin de la présentation, cliquez ici. Nous sommes tous impatients de continuer et avancer la conversation de la livraison de la CPS et d’implémentation des campagnes, en Bénin, Niger, Nigeria, et ailleurs !  

Sign up to
Receive Updates

Donate to
Support Our Work

Related